Genul literar teologic, istoria redactării, cuprinsul și sursele Cazaniei lui Varlaam

11 Septembrie 2012

Le Métropolite Varlaam n’est pas l’auteur et même pas le seul
traducteur de la Cazanie de 1643. Il a seulement rassemblé les traductions
antérieures faites par certains érudits de Moldavie et de
Transylvanie à partir de textes grecs et de nombreux manuscrits
slaves. Pourtant, «il a le mérite de réunir dans une oeuvre unitaire
les anciennes homélies traduites ou adaptées du grec ou du slave,
qui ont circulé en manuscrit, en Transylvanie et en Moldavie, de
les styliser et de les imprimer, comme un don pour l’ensemble du
peuple roumain ».
En démontrant une bonne connaissance de la tradition orthodoxe,
le Métropolite Varlaam a utilisé dans sa Cazanie tous les
genres connus dans l’histoire de l’homilétique chrétienne. Il est
absolument clair son désir de donner au peuple roumain, sur les
fondements de la Sainte Écriture et les Pères, un trésor de sagesse
dans leur propre langue, le roumain.